Les 3 étapes pour faire un tissage

coiffure tissage

Pour avoir de longs cheveux, et ainsi changer de look, on n’est pas toujours obligé d’attendre que sa chevelure repousse. Le tissage constitue en effet une solution à cela. Contrairement aux idées reçues, sa pose n’est pas réservée aux professionnels. Elle peut très bien être faite par n’importe quel adepte du DIY. L’essentiel, c’est de suivre les bonnes étapes. Voici justement ce qu’il faut faire pour réussir l’opération.

Étape 1 : les préparatifs

Pour faire un tissage et le réussir, il est tout d’abord important de passer par les préparatifs. Sans ces derniers, on aura en effet beaucoup de mal à y parvenir. L’essentiel à savoir est que l’opération requiert une prise en charge adéquate de sa chevelure naturelle. L’idée est notamment de la laver correctement. Il ne faut en aucun cas oublier que sans cette précaution, ses cheveux risquent de souffrir.

De plus, il se peut qu’on fasse face à des démangeaisons. Il ne faut pas hésiter à utiliser des bains et des sérums. Il est bon de souligner que sa chevelure doit impérativement être bien sèche avant d’effectuer le tissage. Après cela, on doit préparer l’ensemble des matériels nécessaires. Parmi ceux-ci, on compte bien sûr le miroir, mais aussi le peigne à bout pointu, l’aiguille, le fil et les trames de cheveux. On aura également besoin d’un séchoir, d’un fer et de ciseaux.

Étape 2 : le tissage proprement dit

Maintenant que tout est prêt, il est temps de passer au tissage proprement dit. Pour commencer, on doit faire des tresses avec sa chevelure. Afin de tracer la forme que l’on souhaite, il suffit de se servir du bout du peigne mentionné précédemment. À ce propos, on peut choisir entre une tombée en arrière, au milieu et sur le côté en fonction de ses préférences. Au cas où on a opté pour un tissage ouvert, il est important de tresser les cheveux qui se trouvent près des oreilles.

Aussi, on doit laisser indemne la partie qu’on ne compte pas couvrir. On peut désormais commencer à coudre les trames de cheveux. Pour cela, on doit bien entendu utiliser l’aiguille et le fil. C’est la tresse qui se trouve dans la partie la plus basse qui doit être cousue en premier. Il faudra donc effectuer l’opération d’une oreille à l’autre. Bien évidemment, on doit couper la trame et le fil qui débordent à chaque fois à l’aide des ciseaux. Après cela, on peut passer à la prochaine tresse et continuer jusqu’au sommet.

Étape 3 : les finitions

Après l’étape 2, on peut dire que le tissage est fini. Toutefois, pour que le résultat soit satisfaisant, il ne faut cependant pas laisser de côté les finitions. Ainsi, afin de garantir une pleine satisfaction, on ne doit pas hésiter à se servir de son fer ou de son brushing. Cela est essentiel, notamment si on a opté pour des trames de cheveux ondulés ou lisses. Il en est de même si on a jeté son dévolu sur un tissage ouvert.

Il ne faut en effet pas oublier que la forme et la nature de sa chevelure naturelle ne doivent en aucun cas être différentes de celles des cheveux tissés. En d’autres termes, elles doivent se ressembler dans la mesure du possible. Bien évidemment, il ne faut pas hésiter à couper les éventuelles mèches qui débordent. Aussi, il faut penser à mettre des produits revitalisants sur le cuir chevelu pour un résultat encore meilleur. Des sérums ou des vitamines peuvent, entre autres, faire l’affaire. Une fois cela fait, on peut passer au maquillage si on le souhaite pour être encore plus belle.

Quelques astuces pour entretenir son tissage

Maintenant qu’on a vu comment faire un tissage et qu’il est posé dans les règles de l’art, il est temps de penser à son entretien. Tout comme les cheveux naturels, il doit en effet être entretenu de façon régulière pour garder son bon état pendant longtemps. Pour celles qui ne savent pas comment s’y prendre, il existe quelques astuces pratiques pour ce faire. Tout d’abord, il est important de démêler sa chevelure avant de dormir. Il ne faut en aucun cas oublier que son brochage est essentiel avant d’aller se coucher. Cela permet d’éviter que les cheveux s’emmêlent le matin.

L’idéal est de se servir d’une brosse à poils de sanglier, et de commencer par les racines jusqu’aux pointes. Il est aussi conseillé de faire une natte avec sa chevelure et de mettre un foulard en satin afin de la protéger. Il est d’ailleurs indispensable de la laver de temps en temps, de préférence toutes les 2 semaines. Pour cela, on doit utiliser de l’après-shampoing. Après avoir laissé le produit poser quelques minutes, il faut rincer le tout à l’eau tiède, et démêler à l’aide d’un peigne à grosses dents. Enfin, il faut éviter autant que possible les sources de chaleur.